Votre panier est vide  Votre compte

Définition de : pierre précieuse

Paraiba           

 

 Voici à titre d'information la définition Wiki de pierre précieuse. En fin de citation, nous livrons quelques reflexions...

 L'appellation de pierre précieuse, officiellement abrogée par la législation française en janvier 2002 est une dénomination historique qui s'applique en France aux quatre gemmes que sont le diamant, le saphir, le rubiset l'émeraude.

Pour mériter cette appellation, les gemmes doivent être naturelles, d'une certaine dureté, ainsi que d'une relative beauté, elles sont ainsi en général assez rares. Une partie des pierres précieuses, en raison de leurs qualités exceptionnelles (pureté, rareté, qualité ou même histoire) sont qualifiées de joyaux. On peut aujourd'hui distinguer trois principaux types de gemmes :

  • les pierres précieuses (diamant, rubis, saphir et émeraude) ;
  • les pierres fines, autrefois pierres semi-précieuses ou semi-fines, catégorie qui concerne toutes les gemmes qui ne figurent pas dans les quatre précédentes (grenat, lapis-lazuli, cornaline, jaspe, etc.). Cette catégorie est définie par une liste de la CIBJO (Confédération internationale de bijouterie, joaillerie, orfèvrerie des diamants, perles et pierres) ;
  • les pierres organiques, catégorie dont font partie les gemmes issues de matière organique et non pas minérale (l'ambre, une résine fossile, le corail, formé par les colonies de polypes, la nacre, revêtement intérieur de certains mollusques, la perle, composée de nacre dont le mollusque se sert pour se protéger d'un élément étranger, le jais, un dérivé du charbon, etc.).

Réflexions : En tant que gemmologue, restreindre l'appellation pierre précieuse, MALGRE SON ABROGATION, aux quatre variétés citées plus haut est extrêmement réducteur et n'a plus actuellmentaucun fondement, qu'on se le dise ! Et nous nous adressons spécialement aux joailliers vieille école...Lorsque l'on l'on constate l'incroyable variété de gemmes précieuses et rares, répondant à tous les critères requis en joaillerie, on est parfois las de voir lles joailliers et le public qui les suit aveuglément s'enfermer dans ses vieux classiques. Quelle merveille que le spinelle birman, le zircon de Ceylan ou encore les tourmalines de toutes les couleurs, avec parfois des nuances si rares comme le bleu néon électrique ! Que dire encore du grenat vert appelé Tsavorite dont le vert profond n'a rien à envier à l'émeraude,connaisez vous le grenat mandarin ou spessartite ? Il est grand temps d'ouvrir les yeux à la diversité du Beau avec un grand B, et ce, dans toutes ses manifestations !

 

Voir nos beautés précieuses....ici